C’est le printemps !

Pour le moment, point de petites fleurs dans les champs. Ce sera pour juin. On en est plutôt à la neige qui fond. C’est moins glamour, on appelle ça aussi la saison des boues. Comme on en était arrivé à des accumulations de neige d’environ 80 cm à peu près partout, ça prend un certain temps à fondre, et ça fait un sacré paquet d’eau. Traditionnellement, on redoute d’ailleurs un réchauffement trop rapide, cause d’inondation. Certes, la terre absorbe, mais elle est rapidement saturée. Les champs se transforment en mares, pour le plus grand plaisir des bernaches, de retour du sud. Les baies dégèlent peu à peu, et prennent une couleur laiteuse. On voit ainsi peu à peu réapparaître le bleu de la mer, le brun-rouge de la terre des champs et le vert un peu jauni des prairies.

Saint-Peter’s bay

La semaine dernière était l’occasion d’un congé, dit de mars. Les températures étaient déjà ponctuellement remontées au dessus de zéro, et la neige avait un peu fondu. Nous avons cependant eu droit à deux tempêtes hivernales, autant d’occasions de faire nos dernières balades dans la neige. Les photos qui suivent sont prises au même endroit, mais pas le même jour.

Phare d’alignement arrière de Warren Cove
Le phare d’alignement avant de Warren Cove
Petit écureuil était aussi de sortie

Appréhender la météo canadienne est souvent source de surprises. En Belgique, j’avais toujours entendu dire qu’il fallait, pour qu’il neige, des températures entre 0 et 3°. Ici, la neige peut tomber par -20, et fondre par -5, alors même que le ressenti est de -12. Le refroidissement éolien peut être parfois important (jusqu’à 12° de moins), mais l’ensoleillement l’est tout autant, dans l’autre sens. On est déjà en mars, et l’Île-du-Prince-Édouard est beaucoup plus au sud que la Belgique. Je sais, c’est contre intuitif, mais nous sommes à 46,25N, soit à peu la même hauteur que La Rochelle, Macon, Genève ou Trente. Montréal est à la hauteur du Périgord ou de Milan, et la pointe sud du Canada de Porto.

Ainsi, nous avons pu expérimenter ce dont nous avait parlé notre ami Philippe et que j’avais du mal à croire : 0°, de la neige, mais tu te balades en t-shirt (et tu reviens déshydraté avec une petite insolation, du moins votre serviteur).

Pigot’s trail

Quelques nouvelles de la situation sanitaire : tout est au plus calme. La dernière attaque du virus a été repoussée, et on a pu relâcher la pression. Les quelques cas actifs sont des cas « d’importation ». On vit de nouveau normalement, avec quelques légères restrictions. On parle de rouvrir la bulle atlantique d’ici trois semaines, l’épidémie s’étant calmée au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse.

5 thoughts on “C’est le printemps !

  1. Geneviève Moreau says:

    wouah🤗🤗🤗super contente que le récit reprenne son fil!
    ici comme vous le savez sans doute la situation devient de plus en plus difficile à supporter.
    on pourrait presque imaginer que Raphaël (tout mignon) est photographié dans les Fagnes😉
    pour notre part aujourd’hui (le 29, pour en rajouter une couche c’est grève😠), le temps sera printanier.

  2. Mamy says:

    C’est marrant j’avais aussi demander s’ils se promenaient à la baraque Michel 😉😃
    Gros bisous à tous depuis Verviersen ce premier jour d’avril

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.